Belgique Bio Sante Energies renouvelables

Faut-il se préoccuper de l'origine de nos poissons ?

On le sait tous, le poisson est non seulement un aliment de base pour une grande partie de la population, mais c’est aussi source de protéines et certaines espèces sont très riches en oméga-3. C’est d’ailleurs l’un des alimentents qui se retrouvent le plus dans nos assiettes bien loin devant la viande et la volaille. Il est donc légitime de se demander s’il est important de se questionner sur l’origine des poissons que nous consommons.

Des pratiques peu scrupuleuses

A cette question, la réponse est bien sûr « oui ». La concurrence a poussé certains producteurs et pécheurs à utiliser des méthodes peu orthodoxes pour pécher ou élever leur poissons. On est régulièrement informé sur certains pécheurs peu scrupuleux attirés par le profit rapide qui pratiquent la pèche à la dynamite, ou empoisonnent une partie des eaux pour recueillir le plus de poissons possibles. Ce type de pèche est très nocif pour le poisson, mais aussi pour notre santé. Il arrive d’ailleurs souvent qu’on retrouve du mercure et des toxines dans les poissons que nous consommons, plusieurs études le démontrent. Dans d’autres pays comme la chine par exemple, plusieurs producteurs de tilapia, poisson le plus vendu à l’heure actuelle au monde, sont soupçonnés de nourrir leur poisson aux excréments de porc. D’autres méthodes scrupuleuses existent mais nous ne pouvons pas tous les citer ici.

Identifier les pays à risque

Pour limiter le risque de voir un hareng, un tilapia, un saumon fumé ou un tout autre poisson à risque atterrir dans votre assiette, un label made in France a été créé pour être sûr que votre poisson a été élevé ou péché selon les normes françaises. C’est une méthode un peu radicale, mais elle ne garantit n’en plus tout risque à 100%. Vous devez au moins vous renseigner pour détecter les pays à risque et éviter de manger les poissons qui proviennent de ces pays.

Laissez votre commentaire à propos de cet article